DISQUES

A ROAD TO EUROPE

Sorti en 2016 | Pascal Gallet

Lei Jiang (Compositeur), Deqing Wen (Compositeur), 

Ma SiCong (Compositeur), Pascal Gallet (Piano).

Les plus grands compositeurs de musiques de films et les plus grands compositeurs de musique classique pour un album intemporel habillé d'un superbe Digipack et d'un très beau livret 12 pages.

un répertoire extraordinaire de 21 titres tels que Pirate des Caraïbes, Indiana Jones, Cinéma Paradiso, La Liste de Schindler, Amélie Poulain, Les Chariots de Feu ou encore Christophe Colomb,…

Des titres retranscrits pour le piano, servis par une enveloppe sonore exceptionnellle de par les qualités acoustiques de la salle Rameau (Ecole de Musique de Nanterre), la richesse du piano Steingraeber utilisé lors des séances d'enregistrements et la pureté de la prise de son et du mixage.
Sorti en 2015 | Pascal Gallet

CLASSIQUE CINÉMA

CHOPIN | OEUVRES POUR PIANO

Sorti en 2013 | Pascal Gallet

Un voyage avec Chopin "politique" des Polonaises, le nostalgique des Mazurkas, et la célèbre Sonate No 2 dite "funèbre". Le mouvement qui porte ce nom fut écrit avant la sonate ; c'est lui qui lui sert de base créatrice (il fut joué aux funérailles de Chopin en l'Eglise de la Madeleine) - Pascal Gallet (intégrale de la musique pour piano de Jolivet chez Maguelone) nous présente une lecture sans état d'âme, inexorable de cette sonate. "

 

Dans ce programme funèbre au rythme lent mais sans aucune monotonie, il construit chaque récit avec une réelle souplesse de toucher et combine avec subtilité la douceur et la force en évitant toute surcharge (polonaise op. 44). l y a dans cette approche pertinente une volonté de raconter Chopin, mais avec une certaine distanciation par rapport au contenu émotionnel de chaque page (trio de la marche funèbre de l op. 35). Au lieu de dire ou d’affirmer, Pascal Gallet suggère ! (Piano Magazine)

Au piano avec Debussy" - Comment préludait Debussy ? Marie-Rose Carlié présente les Préludes sur des textes de Marguerite Long Gabriel Pierné son exact contemporain, s'en fait l'écho : "Il fonçait littéralement sur le clavier et forçait tous les effets... il obtenait par moment d'étonnants effets de douceur moelleux".
 
Marguerite Long, à laquelle Marie-Rose CARLIÉ prête sa voix, sert de guide pour cette nouvelle interprétation de Pascal Galet. Amie de Debussy, Fauré et Ravel, elle a été la pédagogue de renommée internationale de 1906 à 1966 et nous a laissé en 1960, un opuscule intitulé / "Au piano avec Debussy" semé d'anecdotes précieuses.
 
Dans cet enregistrement «Live» capté en décembre 2012, Pascal Gallet nous emporte avec bonheur -après Chopin et Liszt- dans les chatoiements debussistes.
Sorti en 2013 | Pascal Gallet

DEBUSSY

HENRI COLLET

Sorti en 2014 | Pascal Gallet
Non ! Henri Collet n’est pas seulement le critique musical qui, en 1920, lança de jeunes compositeurs baptisés «Groupe des Six» ! L’Espagne ! Ce fut le coup de coeur pour Henri Collet. Il sillonna la Castille à dos d’âne, dans une quête fructueuse du folklore.
Juillet 2015 - Noté 4/5 par CLASSICA
2015 - Sélectionné CD de l'été par Piano Bleu

JOLIVET OEUVRES POUR PIANO, VOL. 1

Sorti en 2003 | Pascal Gallet
Le présent volume constitue un premier itinéraire à travers l’œuvre pour piano seul d’André Jolivet, de ses tout premiers opus, écrits alors qu’il n’était encore qu’adolescent, à des pièces de la maturité, composées quelque vingt ans plus tard, telles que Mana ou Cosmogonie.
 
Un tel ensemble, pour varié qu’il soit, n’en comporte pas moins une forte unité à placer non sous le signe de l’uniforme mais, comme dans toutes les œuvres riches, du complexe, parfois du paradoxal, en tout cas toujours de la tension : cette dernière constitue un élément central de l’esthétique du compositeur, et on en trouve l’origine dans la personnalité même de Jolivet, à la fois homme engagé, humaniste de gauche tout nourri d’idéaux de fraternité, et compositeur exigeant toujours en quête d’innovation et de renouvellement.
Ce second volume consacré à l’œuvre pour piano de Jolivet permet de découvrir une personnalité de compositeur hors-norme dont le principe peut-être le plus fondamental fut, tout au long de sa vie, de ne jamais se laisser aliéner par aucun système.
 
Loin, de ce fait, de tout dogme, c’est une technique compositionnelle en perpétuelle mutation qui se dévoile tout au long de ce disque, donnant lieu à un ensemble varié, sans pour autant jamais être hétérogène : c’est que les préoccupations de Jolivet, centrées autour du son (“la musique doit être son d’abord”) donnent lieu à un traitement du piano qui dévoile sous ses diverses facettes toutes les possibilités timbrales et résonantes de l’instrument.
 
De sorte qu’au-delà des oppositions esthétiques et techniques propres aux diverses pièces du recueil, aussi éloignées dans leurs enjeux que peuvent l’être des pièces pédagogiques et des pièces plus “sérieuses” et de plus grande envergure, telles que les Cinq danses rituelles ou la Deuxième sonate, l’auditeur quelque peu attentif pourra reconnaître un style, véritable pâte de compositeur qui informe les œuvres de l’artiste en dépit des modifications qu’il lui fait subir selon les supports et sujets qu’il choisit.
Sorti en 2005 | Pascal Gallet

JOLIVET OEUVRES POUR PIANO, VOL. 2

JOLIVET OEUVRES POUR PIANO, VOL. 3

Sorti en 2008 | Pascal Gallet
Composée en 1945 à la mémoire de Bartok disparu la même année, les principes d'écriture de la Sonate, dont la forme générale s'inscrit dans la tradition, demeurent ceux de Jolivet : primauté accordée à la mélodie tant dans sa dimension harmonique qu'acoustique.
 
Quelque peu postérieur à la Sonate, le Concerto, commande de l'ORTF qui souhaitait une oeuvre inspirée par les territoires d'outre-mer, devait initialement porter le nom d'"Equatoriales". Il fit beaucoup parler de lui : scandale lors de sa création en 1951 à Strasbourg, ovation un an plus tard à Paris. L'oeuvre acquiert une dimension universelle, par laquelle elle rejoint les origines magiques de la musique et atteint sa vocation première : relier les hommes entre eux.
 
Pascal Gallet offre avec ce troisième et dernier volet de l'intégrale pour piano de Jolivet, des interprétations encore plus profondes. La Première sonate montre tous les reliefs de l'univers du compositeur. Le Concerto pour piano, dont c'est le premier enregistrement "moderne" nous plonge avec bonheur dans les couleurs orchestrales de Jolivet, la partie pianistique se fondant ou éclatant tour à tour. Beaucoup de percussions, dans l'orchestre ou le piano, mais aussi des grands moments de tendresse. Un must !
Ce DVD est à la fois un récital, mais aussi un documentaire. […] On ne peut qu'admirer les interprétations magnifiques sur deux pianos Steingraeber. Pascal Gallet joue notamment celui daté de 1873 que possédait Liszt.
 
Ces instruments, lorsqu'ils sont joués avec une telle maîtrise de la puissance et un emploi si intelligent de la pédale, deviennent « hors-norme ». En effet, comment ne pas se délecter de basses qui sonnent comme des orgues et d'aigus aussi raffinés ? Sans forcer le toucher, l'interprète fait chanter son clavier, exprime la véhémence comme les nuances veloutées des Harmonie du Soir ou de la Seconde Ballade. Musicalement, une réussite. (Pianiste - Juillet/Août 2012 - S.F.)
Sorti en 2012 | Pascal Gallet

LISTZ IMMORTEL DVD

CHOSTAKOVITCH Quintet

Sorti en 2007 | Pascal Gallet & Quatuor Enesco
Le Quatuor n°1 (opus 49), Quatuor n°7 (opus 108), Quintette avec piano (opus 53) interprétés par le Quatuor Enesco et Pascal Gallet au piano. 

BALADE IMPRESSIONNISTE

Sorti en 2010 | Pascal Gallet & Eric Aubier
Debussy, Ravel, Chabrier, Fauré, Enesco et nombreux autres compositeurs interprétés par Pascal Gallet au piano et Eric Aubier à la Trompette.
De réelles qualités de sonorité, un climat prenant, le Scherzo n°1 et la Polonaise en Fa# mineur convainquent par leur franchise et une partie centrale intériorisée. Les Mazurkas sont très joliment jouées, avec esprit, mystérieusement évanescentes. La sonate, comparée au plus grand nom Alfred Cortot, Serge Rachmaninoff, Martha Argerich, Nelson Freire, est une excellente version, sans les tics, sans les effets de manche. (DIAPASON - Disque Chopin - Mai 2006 - Alain Lompech)
Sorti en 2006 | Pascal Gallet

CHOPIN

EDVARD GRIEG

Sorti en 2002 | Pascal Gallet
Si Grieg se recentre sur les petites formes après avoir tâté de la forme sonate, il y a deux raisons: d’une part, il n’est pas à l’aise dans le développement, technique qui le bride dans ses élans poétiques et d’imagination; d’autre part, le travail de variations dans lequel il s’épanouit est aussi le mieux adapté au matériau populaire, dont les phrases courtes se répètent, se juxtaposent, mais sans jamais aller jusqu’au développement. Il s’agit peut-être aussi d’une caractéristique culturelle norvégienne, comme le laisse entendre le compositeur dans une lettre à son éditeur en 1889: “Nous sommes des Germains du Nord, et nous partageons avec tous les Germains une forte propension à la mélancolie et à la rêverie.

...